équitation·blog équestre·cavalière·cavalier

Le gilet de protection du cavalier : un accessoire qui a le vent en poupe !

Bonjour à toi lecteur(ice) cavalier(e). Aujourd’hui nous allons parler sécurité ! Les gilets de protection ne sont pas obligatoires dans la pratique ordinaire de l’équitation. Notre sport a toujours une longueur de retard sur les autres disciplines à risques mais il semblerait que les choses changent , cet accessoire a d’ailleurs été rendu obligatoire dans certaines disciplines comme le CCE, le trec et l’attelage. Sur le marché, tu trouveras différents types de gilets qui ne répondent pas forcément aux même normes. Mademoiselle Cavalière va donc t’en faire un résumé ! :

 

La protection dorsale souple :

protection dorsale soupleC’est de loin la moins onéreuse et la moins élaborée , elle ne protège donc que le dos. Sur la photo il s’agit de l’arrière du gilet, il s’enfile comme un gilet avec une fermeture éclair sur l’avant. Elle est souvent légère et discrète et ce produit est certifié pour la pratique de l’équitation « à dire d’expert » sur la base de norme EN1621-2 : protecteurs dorsaux contre les chocs mécaniques pour motocycles mais elle n’est pas autorisée pour les concours tels que CCE, trec ou attelage . Tu en trouveras même en forme de « carapaces » si tu veux te la jouer tortue Ninja. Tu trouveras les premiers prix à partir de 45euros.

 

Le gilet de protection : 

gilet de protection

On monte ici dans un autre cran en terme de protection car celui ci comprend en plus une protection de l’abdomen et des côtes afin de le préserver des risques de piétinement ou lors d’une chute sur les barres. Il se ferme avec une fermeture éclair et sur certains modèles il y a des scratchs sur l’avant. Ce type de gilet répond à la norme EN CE 13158 ou la norme anglaise BETA niveau 3 pour qu’ils soient acceptés en compétition CCE, trec ou attelage. Attention donc lors de tes achats sur internet car encore pas mal de gilets de protection sont de protection niveau 2 et risqueront de te fermer les portes des concours en cas de contrôle. Ce type de gilet est le plus souvent « articulé » grâce à des alvéoles en mousse PVC , ce qui le rend assez léger et permet les mouvements. En revanche pour en avoir un je peux dire qu’il tient très chaud ! Il descend aussi pas mal sur l’arrière et il est parfois en contact avec le troussequin de la selle mais globalement j’en suis très satisfaite et je ne plaisante pas avec la sécurité ! Il existe bien sûr en plusieurs tailles il faudra se référer au guide des tailles que tu trouveras sur internet ou en magasin. Les premiers prix pour les gilets de protection atteignent 70euros mais certains modèles plus élaborés peuvent aller jusque 250 euros.

Le gilet gonflable :

gilet gonflable

La marque RXR française a élaboré un gilet gonflable pour l’équitation. Il est breveté internationalement, sa technique repose sur des coussins d’air compartimentés et assurerait une capacité d’absorption « 4 fois plus protectrice que la norme » d’après RXR. Le gilet est donc gonflé en permanence et absorbe les chocs violents. Il est homologué CE13158 niveau 3 tout comme le gilet de protection , ils sont donc autorisés en concours de cross, trec, attelage. Il y a aussi différentes tailles comme tu peux le voir sur la photo.

 

Le gilet airbag :

gilet airbag.jpg

Il en existe plusieurs notamment le gilet airbag filaire , un câble est relié au cavalier et à sa monture . En cas de chute, la rupture de ce câble déverrouille le système embarqué et libère par percussion le CO2 d’une cartouche. L’airbag se met en marche et protège le cavalier grâce à des coussins d’airs qui permettent d’amortir la chute. L’airbag peut protéger des cervicales jusqu’au coccyx mais attention il n’est pas autorisé seul sur les concours de type CCE, trec, attelage. Il faudra alors l’associer à un gilet de protection de niveau 3. Certaines vestes de concours de CSO sont même conçues pour s’enfiler par dessus l’airbag. C’est le cas notamment de la marque Horse Pilot qui a choisi le créateur de gilet airbag In&Motion pour que les vestes s’adaptent parfaitement à ce type de gilet airbag par dessous. En terme de prix en revanche les prix sont nettement supérieurs que les précédents, il faut compter en moyenne 500euros pour ce type de gilet.

Et toi lecteur(ice) cavalier(e), que penses-tu des gilets de protection ? Est ce que tu les utilise au quotidien ? Je serais curieuse de connaître vos avis sur la question… je sais que son utilisation reste très mitigée.. je n’ai jamais testé de gilet airbag car trop onéreux mais il faut reconnaître qu’ils doivent apporter un maximum de protection !…si la bombe est obligatoire ce n’est pas encore le cas des gilets et pourtant je pense qu’ils permettraient parfois d’éviter de gros pépins notamment des fractures de vertèbres..

A la prochaine

 

 

 

5 commentaires sur “Le gilet de protection du cavalier : un accessoire qui a le vent en poupe !

  1. J’ai le gilet protège dos souple qui a fait ses preuves. Par contre, la coque rigide est une belle merde.
    Je me suis cassée la figure à l’obstacle avec ces deux gilets. Le souple amorti très bien, le rigide te pince les dernières vertèbres lombaires. Comme nous sommes plusieurs à avoir eu le problème, je ne comprends pas que la coque ne soit pas améliorée.
    Je monte maintenant uniquement en extérieur et j’éduque mes chevaux en liberté et sans mors.
    Je compte bien acheter un gilet de cross. J’ai vu le galop de ma petite Gaya alors si elle m’embarque, je vais investir en protections 😀.
    La chute en montagne dans les rochers, c’est autre chose que le sable de la carrière 😋

    J'aime

  2. En CCE, le gilet de niveau est obligatoire uniquement sur l’épreuve de cross. Les autres protections sont tout à fait valables sur l’hippique et le dressage ! ☺️

    Pour ma part, j’utilise un gilet niveau 3 en saut, barrel-racing et autres trucs qui bougent. Pour le reste, je monte sans protection dorsale, notamment en dressage où ça se combine moyennement bien avec le trot assis… 😂

    Enfin ce n’est pas du luxe de se protéger quand on voit l’impact de chutes, même très bêtes…

    J'aime

    1. pour le dressage moi je n’ai pas tellement de difficultés avec le gilet et le trot assis tu vois, c’est marrant les impressions de chacuns c’est intéressant d’avoir un retour, 🙂 par contre j’ai chuté la semaine dernière sur le dos et le gilet m’a crée une contusion et une sacrée douleur dans le bas du dos sur le coup j’ai un peu regretté l’avoir mis , je suis quasiment sûre que je n’aurais rien eu si je ne portais pas de gilet mais bon , je continue quand même à le porter. Merci pour tes commentaires en tout cas ! je ne manquerai pas de parcourir ton blog aussi !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s