équitation·blog équestre·santé équine

La grippe du cheval: une maladie contagieuse à ne pas négliger…

Equine-Vaccination.jpg

La grippe est la maladie respiratoire virale la plus contagieuse chez les chevaux. On observe régulièrement des épidémies équines lors de rassemblements, en compétitions ou dans les centres équestres. Mademoiselle Cavalière te fait donc une petite fiche récap’ sur cette maladie bien plus agressive qu’un simple rhume afin d’anticiper au mieux l’hiver qui se profile!…

Tout d’abord, les symptômes ressemblent à ceux de la grippe humaine : forte fièvre (40° et au delà), abattement, écoulement nasal translucide, difficultés respiratoires et toux doivent alerter. La grippe étant très contagieuse il est impératif d’isoler le cheval malade pour éviter toute propagation du virus. La maladie se répand en effet très très rapidement.

LA CONDUITE A TENIR EN CAS DE GRIPPE : 

Si les symptômes sont repérés il faudra tout d’abord prendre la température rectale de ton cheval, mais aussi ceux des compagnons qui paraissent sains, cela permet de repérer ceux qui sont susceptibles de tomber prochainement malades et si possible isoler les chevaux déjà contaminés dans un autre endroit.

En revanche la prudence est de mise et il est possible d’adopter des mesures d’hygiènes simples car le risque de transmission par l’humain vers les autres équidés est bien réel. Il faudra donc penser à se désinfecter les bottes, et les vêtements ! (des solutions désinfectantes type Dakin pourront alors être utilisées sous forme de pédiluve à l’entrée des box contaminés). Il faudra ensuite faire appel au vétérinaire rapidement car le danger est réel.

Les chevaux malades vont ainsi pouvoir recevoir un traitement pour éviter les complications. Le virus de la grippe n’a pas de traitement précis mais il peut occasionner des complications respiratoires et parfois même cardiaques ce qui favorise les surinfections. Le vétérinaire pourra alors décider d’administrer des antibiotiques ainsi que des traitements adjuvants pour aider à la respiration,  diminuer l’inflammation et faire tomber la fièvre. Après avoir contrôlé l’ensemble des carnets de vaccination, les chevaux sains seront en principe tous revaccinés par précaution y compris les chevaux vaccinés récemment. Le but étant d’éradiquer toute propagation du virus .

LA VACCINATION ANTI-GRIPPE EST LA MEILLEURE FAÇON DE L’ÉVITER:

La vaccination est d’ailleurs rendue obligatoire dans certains rassemblements de chevaux. Le protocole de vaccination de base consiste en une primo-vaccination avec deux injections à un mois d’intervalle, puis des rappels à 6 mois voire annuels en fonction des vaccins. Cette protection vaccinale serait efficace durant 6 mois car le virus de la grippe évolue sans cesse, c’est pourquoi le rappel à 6 mois est vivement conseillé. En raison de la mutation d’une année sur l’autre du virus de la grippe il est clairement déconseillé de stocker des vaccins d’avance. Préférez donc systématiquement le dernier vaccin en place sur le marché.

NB: la grippe du cheval n’est pas transmissible à l’homme ! 

Et toi lecteur(ice) cavalier(e), as-tu prévu toi aussi de faire vacciner ton poilu ? 

Bon week !

Séverine

5 commentaires sur “La grippe du cheval: une maladie contagieuse à ne pas négliger…

  1. Tu ne seras pas surprise, ici personne n’est vacciné. Surtout contre une grippe alléatoire.
    Humains non vaccinés depuis 4 générations, nous avons démontré que notre système immunitaire est beaucoup plus fort. Notre corps réagit très vite en cas de nécessité de traitement.
    Parce-que bien sûr, naturopathe, je ne suis pas accrochée aux traitements chimiques 😋
    En fait, la médecine intervient là où s’arrêtent mes compétences. Comme en médecine chinoise.
    Ben ouais, j’ai fait une scepticemi

    J'aime

      1. Sur le point des vaccins, tu te doutes qu’étant infirmière je ne suis pas vraiment du même avis mais c’est intéressant d’avoir ta vision des choses 😉! Chacun fait les choix qui lui paraissent bons pour sa santé! En revanche là où je te rejoins c’est qu’il y a eu des abus dans les industries pharmaceutiques et je ne suis évidemment pas pour la survaccination, et je crois que quand on peut faire sans médicament et soigner par des médecines douces c’est bien mieux ! 😊

        Aimé par 1 personne

      2. J’ai travaillé dans une UMD, à Villejuif comme psychologue. Ben j’avais une copine infirmière qui ne vaccinait pas non plus.
        J’ai été menacée pour mes filles qui étaient scolarisées.
        Il y a eu la fameuse épidémie H1N1 au même moment. De la classe de fille aînée, il ne restait que 3 élèves. Aucune n’était vacciné et pourtant, elles ont échappé à cette épidémie.
        Du coup, je n’ai plus reçu de lettre de menaces de renvoi. Je m’en fichais parce que je les déménageais dans des écoles privées. Mais tout le monde s’est souvenu de cet épisode. L’institutrice de fille aînée est venue consulter mon homéopathe d’ailleurs.
        En tant qu’infirmiere, tu peux déchiffrer les « ingrédients » des vaccins, des différents traitements… Bon, entre me faire injecter des métaux lourds et la grippe, la dernière est beaucoup moins dangereuse.
        A force de tout asseptiser, on se rend fragile aussi. Les allergies en sont une conséquence, comme les maladies des hôpitaux.
        Le problème, c’est qu’on nous refusé le libre choix. Après tout, on va tous mourir quoi qu’il en soit.
        J’ai fait partie d’un groupe test pendant mes études de psychologie. J’ai fait de la pharmacologie. Interressant.
        Il y a de très nombreux abus au niveau de l’industrie pharmaceutique. Bayer/ Monsanto n’a aucun intérêt à ce que nous soyons en bonne santé.
        Le secret a encore été demandé à mon conjoint en début de semaine 😂😂😂. Nous avons 50 ans alors il faudrait que nous ayons des maladies de cinquantenaire, ben non.
        Et notre « vieux » chien allonge encore des kilomètres de randonnée en montagne, comme les chevaux, comme nous.
        Quand je vois l’état de certains et de leurs animaux alors qu’ils ont 20 ans de moins, bah ça me donne juste envie d’aller vivre loin dans une cabane.
        Ma philosophie de vie ne s’arrête pas aux vaccins en fait.
        En 2010, anorexique restrictive grave arrivée à ma 10éme année de psychothérapie, j’ai décidé de changer de vie. Paris est très loin maintenant 😋

        J'aime

  2. Ton témoignage est très intéressant je comprends un peu mieux ta position sur les vaccins 😊 tu dois certainement avoir une meilleure qualité de vie à l’heure actuelle ! , en ce qui me concerne mon avis sur la vaccination est plutôt favorable notamment pour celui de la grippe saisonnière, mais il n’en est pas de même pour tous les vaccins 😉 . Je pense qu’outre le fait de se faire vacciner pour tenter de se « protéger » pour moi ce qui est tout aussi important c’est de protéger les autres et surtout les personnes fragiles car si on la contracte on peut surtout la transmettre. Nous avons les possibilités de guérir de la grippe naturellement là où d’autres personnes ne l’ont pas . Chaque année la grippe achève les plus fragiles et je me dis que c’est aussi pouvoir les aider à notre façon… encore une fois c’est un choix personnel et je pense que de toute manière le débat sur les vaccinations ne date pas d’aujourd’hui, ce qui est le plus important c’est d’avoir le choix !..

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s