équitation·blog équestre·cavalière·cheval·santé équine

La myopathie atypique équine: gare aux érables !

La myopathie atypique équine est une maladie grave dont la recrudescence a lieu principalement en automne, celle-ci est restée longtemps mystérieuse. Elle n’est pas à confondre avec la maladie de l’herbe. Elle touche principalement les chevaux vivant au pré, Mademoiselle cavalière te fait donc un point sur cette maladie.

Récemment, l’origine de cette maladie a été découverte: elle est causée par une toxine présente dans les fruits des érables. Je suis sûre que toi aussi tu as déjà essayé de les mettre dans ta main et les jeter pour les faire tourbillonner comme des hélicoptères autour de toi ! (dis moi oui s’il te plaît !!).  Ces petites graines pourtant d’apparence inoffensives tombent au sol et les chevaux les ingèrent dans leur alimentation. L’eau en contact avec ces fruits peut également être à l’origine de la maladie. Les fruits (appelés samares) peuvent être disséminés à cause de vents violents, il faudra donc être particulièrement vigilant.

acer-pseudoplatanus-erable-sycomore-myopathie-atypique-equides1-300x217.jpgarbres-amerique-du-nord-1349-sycomore---sycamore---acer-pseudoplatanus.jpg

Les symptômes de la myopathie atypique: 

Les chevaux au pré montrent soudainement une extrême faiblesse physique, ils ne parviennent plus à se lever car la toxine empêche les muscles d’utiliser les lipides comme énergie. Cela peut donc aussi toucher les muscles respiratoires et cardiaques. Des tremblements peuvent également apparaître et les chevaux décèdent rapidement. Cette maladie est extrêmement grave et malheureusement le décès est l’issue la plus probable dans les 48 à 72h suivant la contamination. Le propriétaire peut ne pas avoir vu les symptômes se déclarer tant la maladie est d’évolution rapide mais si l’un de ces symptômes est repéré et que les fruits sont identifiés il faudra donc appeler le vétérinaire en urgence !

erable.jpg

La myopathie atypique touche principalement les chevaux jeunes de moins de 3 ans ainsi que les vieux chevaux mais elle peut se déclarer à tout âge.

En attendant le vétérinaire il faudra limiter les mouvements du cheval puisque la maladie s’attaque au fonctionnement des muscles. Le mettre à l’abri et le couvrir afin de lui éviter une perte d’énergie nécessaire à sa thermorégulation.

Le traitement de la myopathie atypique :

Il n’y en a pas ! aucun antidote n’a à ce jour été trouvé contre la toxine. Le traitement sera donc un traitement visant la prise en charge des symptômes, des perfusions pourront être administrées au cheval.

Le meilleur traitement est donc la prévention !

La prévention consiste à rentrer les chevaux à l’écurie si un cas de myopathie atypique est déclaré dans la région ou limiter l’accès aux prairies. Il vaut mieux ne pas nourrir les chevaux en mettant la nourriture directement au sol.  Avant de mettre votre cheval au pré il est utile de vérifier l’absence de plantes toxiques et donc de fruits d’érables. S’il y a des érables il est préférable de les couper pour la santé de votre poilu !

Bon week les cavalier(e)s !

Séverine.

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s